mercredi, 28 juillet , 2021

Cuidam : lutter contre le harcèlement au travail

La start-up de la semaine est Cuidam. Marie Sallaberry, cofondatrice de Cuidam nous a accordé une interview sur sa plateforme de lutte contre le...

Les derniers articles

Replay Poppins Journal : Les enjeux du bien-être au travail en 2021

Objectif de ce webinar

Retour sur le webinar du 17 mars : Les enjeux du bien-être au travail en 2021, en compagnie de Marion Hazera, Psychologue du travail et de Christophe Patte, expert RH. 

État des lieux sur les enjeux du bien-être au travail

Bien-être et qualité de vie au travail, même combat ?

Bien-être au travail et qualité de vie au travail sont souvent mis dans le même panier, pourtant, on ne parle pas totalement de la même chose. Les notions de QVT et de bien-être au travail sont souvent confondues et c’est assez normal, car leurs frontières sont floues. En réalité, il y a une légère différence entre les deux concepts. La QVT désigne l’ensemble des conditions dans lesquelles les employés travaillent au quotidien, alors que le bien-être est défini par l’OMS comme étant « un état d’esprit caractérisé par une harmonie satisfaisante entre d’un côté les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur et de l’autre les contraintes et les possibilités du milieu du travail ». Le bien-être au travail est donc beaucoup plus subjectif. C’est une perception des salariés. 

Quand on parle d’enjeux du bien-être au travail, les deux concepts : qualité de Vie au Travail et bien-être sont évidemment très liés. Une bonne qualité de vie au travail pourra permettre aux salariés de se sentir bien dans l’entreprise. Une bonne qualité de vie au travail est donc nécessaire au bien-être !

Le bien être au travail renvoie aux notions de satisfaction, de plaisir, de réalisation de soi

Mais attention aux amalgames : on mobilise parfois la notion de bien-être au travail pour parler d’actions qui n’ont que peu d’impacts sur l’organisation concrète du travail et les moyens de le faire. C’est le cas par exemple du babyfoot ou de la corbeille de fruits. 

La crise a soulevé des problématiques liées au bien-être au travail 

Parmi les constats, on observe un certain nombre de problématiques liées au enjeux du bien-être au travail:

  • Le collectif éclaté 

Les salariés vivent des expériences différentes entre ceux qui ne peuvent pas télétravailler, ceux qui télétravaillent qu’ils le veuillent ou non

  • Question de la perte du sens

La situation questionne comment on se réalise dans son travail. Le mot sens est ici double : On parle de sens comme une signification, c’est à dire ce que le travail représente pour soi. Mais il y a aussi l’idée de sens du sens, de direction : vers où l’on se dirige.  Beaucoup de personnes questionnent la réorientation, d’ailleurs on observe un boom dans les bilans de compétences. Cela implique un réel enjeux pour les entreprises : il faut garder les talents, fidéliser, recruter 

Mais ce ne sont pas les seuls problèmes, on observe aussi des difficultés à réinvestir son environnement de travail et le collectif de travail, une notion de perte du plaisir au travail ou encore des problématiques d’équilibre du temps de vie et question du droit à la déconnection. 

Des problématiques de communication sont par ailleurs mises en avant. Une communication souvent descendante, des décisions prises pour les salariés sans concertation. On note dans ce contexte l’importance de l’écoute active, notamment dans un contexte de difficultés à manager un collectif dissout. 

Enfin on parle aussi de Difficultés à gérer les temps, temps de travail mais aussi temps de vie pro et vie perso. 

Bien entendu, la question du bien-être au travail n’est pas nouvelle. Elle est très présente depuis ces dernières années. La pandémie a révélé des problématiques personnelles et d’isolement, problèmes de frontière entre la vie pro et la vie perso. La situation a fait ressortir des situations de vie scindées. Sur les collectifs de travail, les entreprises où le système de communication était avant ça fragile, la crise n’a pas aidé. La brutalité et la soudaineté n’ont pas permis d’anticiper et ont pu renforcer les difficultés. 

les enjeux : comment corriger ces problématiques

Tout l’enjeu de la qualité de vie au travail est de permettre au salarié de faire son travail dans de bonnes conditions, de se réaliser et d’être satisfait, ce n’est pas de bonheur personnel que l’on parle. 

Les fondements du bien-être au travail sont l’autonomie, les compétences et les liens interpersonnels. Il faut avant tout laisser davantage les collaborateurs autonomes dans la gestion de leur temps. Certains plus du matin, d’autres du soir. Les temps classiques de bureau sont bouleversés mais cela ne doit pas laisser penser que la production diminue. 

Parmi ces enjeux du bien-être au travail, on retrouve l’importance de 

  • Maintenir le lien : le collectif est le facteur de protection en cas de détresse psychologique au travail. Il faut être actif dans son soutien entre pairs et dans les rapports manager/collaborateur ou collaborateur/manager. Tout le monde doit être vigilant et proactif dans l’observation des signaux faibles. 
  • Créer une routine 
  • Ritualiser des moments, 
  • Créer des moments informels : La routine a un côté rassurant aujourd’hui mais tout le monde un jour a entendu ou s’est entendu dire “La routine je la fuis”. Aujourd’hui on la recrée car elle est rassurante et donne des repères, un cap
  • L’empathie, l’écoute active : Il faut écouter, reformuler, laisser la place à l’autre et ne pas parler de soi, laisser le temps et l’espace de s’exprimer 
  • Valoriser et faciliter la communication du bas vers le haut

Au final, si l’on devait citer un enjeu central du bien-être au travail en 2021, il serait probablement celui de maintenir le meilleur équilibre entre la performance sociale de l’entreprise et sa performance économique.

Latest Posts

Share via