mercredi, 28 juillet , 2021

Cuidam : lutter contre le harcèlement au travail

La start-up de la semaine est Cuidam. Marie Sallaberry, cofondatrice de Cuidam nous a accordé une interview sur sa plateforme de lutte contre le...

Les derniers articles

Quelle est notre capacité de concentration dans une journée ?

Le sujet de la capacité de concentration est complexe. À en observer certains, il faut croire que seule l’apocalypse les sortirait de leur activité. Pour d’autres, une mouche qui vole et c’en est fini de la tâche en cours. Alors pourquoi ne sommes-nous pas égaux en termes de capacité de concentration ? Quelle concentration maximum peut-on fournir dans une journée ? Et surtout, quel est le meilleur rythme pour être efficace sans se fatiguer ? 

Une capacité de concentration de 8h non-stop, c’est possible ? 

Bien entendu, aucun humain n’est capable de rester concentré sur une période de temps si longue. Si l’on en croit la littérature sur le sujet, la médiane se situerait entre 30min pour la majorité et 1h30 pour les champions de la concentration. Si l’on considère qu’avec la multiplication des écrans, la capacité d’attention a chuté d’autant plus, le défi principal réside donc plutôt dans notre capacité à ne pas se faire “polluer”, pour améliorer notre capacité de concentration.  

Comment tirer le meilleur de sa concentration ?

La concentration, ça s’exerce. Certains y arrivent plus facilement, pour les autres il faut faire un effort. À commencer par identifier et éliminer toutes les sources d’interruption comme le téléphone, que l’on passera en mode avion durant les périodes de temps qui nécessitent de se concentrer sur une tâche. Pour ceux qui ont le plus de difficultés à se concentrer, il faut commencer à la hauteur de ses capacités. Programmer un minuteur à 10mn et s’imposer de ne pas faire autre chose que la tâche prévue pendant ce laps de temps est par exemple un bon moyen de commencer à muscler sa capacité de concentration.

Quel est le bon rythme entre les phases de concentration et les pauses ?

Chacun possède son propre rythme, mais une chose est certaine, se forcer à la concentration pendant des périodes prolongées, plus d’une ou deux heures, peut devenir contre productif. La fatigue intellectuelle mène aux erreurs et aux accidents. Ce n’est pas pour rien que l’on demande aux conducteurs de faire une pause toutes les 60 à 90 minutes de conduite. Il faut reposer le cerveau pour qu’il récupère sa pleine capacité. Pour connaître sa capacité de concentration moyenne en termes de temps, il faut prendre l’habitude de lancer un chronomètre au moment où l’on se met sur une tâche et de l’arrêter au moment où l’on décroche naturellement. Les interruptions par un élément ou une personne extérieure ne comptent pas. Une fois l’exercice du chronomètre réalisé un nombre suffisant de fois, par exemple sur une semaine de travail, on obtient une moyenne de temps de concentration. En connaissance de ce chiffre, il sera possible d’organiser des journées efficaces et moins fatigantes. Par exemple pour une capacité de concentration de 45mn, il faudra alterner les plages de 45 min avec 10 à 15min de pause pour aérer la tête. 

Capacité de concentration et multitasking sont-ils amis ?

Dompter les interruptions pour se concentrer est une chose, mais faire plusieurs choses en même temps en est une autre. Alors peut-on être multitâche et concentré ? Pas si sûr si l’on considère qu’il faut avoir passé en moyenne 20 minutes sur une tâche pour être au maximum de son efficacité. Si l’on en croit cette théorie, sauter de tâche en tâche toutes les 5 à 10 minutes ne permet donc pas de rentrer totalement dans son sujet pour faire les choses correctement.

Mélanie Le Guen

Latest Posts

Share via