samedi, 17 avril , 2021

Au moins 1 jour de télétravail semaine pour conjuguer performance et qvt

D’après un sondage réalisé par Génie des Lieux, 75% des Français souhaiteraient fonctionner avec un jour de télétravail par semaine au minimum. Ce cabinet...

Les derniers articles

3 conseils pour réussir à parler en public

Parler en public n’est pas une qualité donnée à tout le monde. Les personnes timides ou qui n’ont pas confiance en elles peuvent avoir du mal à parler en présence de plusieurs personnes. Pourtant, cela peut être utile lors d’évènements familiaux ou de réunions professionnelles. Voici quelques conseils pour gagner en charisme et en confiance en soi. 

L’importance du langage corporel

Le langage corporel, c’est tout ce que le corps peut exprimer de manière intentionnelle ou non. Lorsque l’on parle en public, il s’agit de sa posture notamment. Dans une conversation, le message est envoyé par trois signaux

  • L’attitude du corps (55% du message)
  • L’intonation (35% du message)
  • Les mots (10% du message)

Le plus important n’est donc pas ce que l’on dit, mais comment on le dit. Pour réussir à parler en public, il faut donc faire attention au langage du corps, pour éviter d’envoyer des signaux contradictoires avec ce que l’on dit. 

Toutes les parties du corps peuvent exprimer quelque chose. Lorsque l’on veut parler en public, voici les principaux signaux à garder en tête : 

  • Avoir les bras croisés : être fermé à la conversation
  • Mains coincés entre les jambes : manque de confiance en soi 
  • Regarder fixement quelqu’un : intérêt, curiosité
  • Avoir le regard dans le vide et les yeux qui bougent : doute
  • Se toucher l’oreille, les cheveux, le nez : signe que la personne ment, elle veut rester naturelle mais cache quelque chose. (Attention, chez certaines personnes, ces gestes peuvent simplement être des Tics)
  • Un sourire sans que l’œil ne soit rieur : sourire forcé.

Il faut donc faire attention à ses gestes pour ne pas se trahir ni envoyer de messages paradoxaux. 

parler en public salle pleine

Apprendre à évacuer le stress

Être stressé peut nous faire perdre nos moyens. Conséquences à cela : on transpire, on perd nos mots, et on est beaucoup moins persuasif. La prise de parole en public peut faire stresser les personnes timides. 

Généralement, ces personnes peuvent faire face à deux situations : 

  • Savoir à l’avance qu’elles devront parler, et donc être stressé pendant plusieurs jours et avoir du mal à préparer son discours ; 
  • Apprendre en direct qu’il faut parler tout de suite, et être pris de panique. 

Dans tous les cas, le stress se fait sentir à un moment donné. Alors, comment aborder cela avec plus de sérénité pour pouvoir parler en public facilement ? 

Pour lutter contre le stress, plusieurs options sont possibles : 

  • Se changer les idées en faisant quelque chose que l’on aime (lire, écouter de la musique, regarder un film, dessiner…)
  • Faire du sport, pour évacuer les tensions
  • Mâcher du chewing-gum pour évacuer la nervosité 
  • Faire du yoga ou de la méditation
  • Éviter le gras, le sel, le sucre, l’alcool et la caféine, qui existent et peuvent rendre plus nerveux.

Lorsque l’on doit parler en public, il convient aussi de distinguer le bon et le mauvais stress. Le mauvais est celui qui peut nous faire perdre nos moyens. Il se ressent lorsque l’on n’est pas sûr de soi parce que l’on n’a pas assez travaillé. Par exemple, un élève qui n’a pas appris sa poésie peut ressentir ce mauvais stress, car il sait qu’il va passer un mauvais moment.

Au contraire, le bon stress, aussi appelé “trac”, se ressent lorsque l’on sait ce qu’on doit faire, mais que l’on a la pression. C’est ce que peut ressentir un comédien avant de rentrer sur scène, qui peut redouter d’avoir un trou de mémoire alors qu’il a appris son texte.

Quelle accroche pour parler en public ?

Pour parler en public, il faut avoir l’attention des personnes qui doivent nous écouter. Pour cela, il faut soigner son entrée, et avoir un début de discours accrocheur. Sinon, le public sera rapidement perdu dans ses pensées. 

Pour cela, en plus d’avoir une bonne posture et de cacher son anxiété, il faut avoir une première phrase percutante. 

Il est possible de commencer par une citation, une anecdote, ou une statistique. 

Enfin, il faut penser à parler assez fort pour que tout le monde puisse entendre, et veiller à toujours avoir l’attention du public, en posant régulièrement des questions et en laissant des pauses pour ne pas aller trop vite.

La rédaction Poppins Journal 

Latest Posts

Share via