vendredi, 24 septembre , 2021

Cuidam : lutter contre le harcèlement au travail

La start-up de la semaine est Cuidam. Marie Sallaberry, cofondatrice de Cuidam nous a accordé une interview sur sa plateforme de lutte contre le...

Les derniers articles

La sieste : ce moment aux mille vertus

Petits, bon nombre d’entre nous refusaient de rejoindre le lit après avoir mangé, juste le temps d’une sieste. Mais celle que l’on cherchait à tout prix à éviter hier est aujourd’hui un véritable graal. Si elle est encore bien trop négligée, la sieste possède pourtant de nombreuses vertus. 

Les nombreux bienfaits de la sieste

Au travail, il peut vite nous arriver d’être fatigué. En fin de matinée après de multiples réunions et déplacements. Ou en milieu d’après-midi, digestion oblige. On se demande alors comment lutter contre cette somnolence qui nous prend. Et la réponse est simple : il ne faut pas. 

La sieste est un phénomène entièrement naturel. Du mot latin “siesta”, elle désigne en réalité la sixième heure après le lever du soleil, moment de la journée où notre vigilance est amoindrie. Cette baisse d’attention biologique est comme génétiquement programmée. S’autoriser une sieste de 15 à 20 minutes dans la journée permet d’accroître vigilance et performance autant qu’après une nuit entière de sommeil. Mais là n’est pas le seul bienfait de cette courte pause. La sieste permet également de diminuer le stress, la sensibilité à la douleur, ou encore  le risque d’accidents de la route. Au contraire, se priver de ce sommeil dont on a réellement besoin peut avoir de vraies conséquences néfastes. 

sieste au bureau

La sieste du salarié, une initiative à adopter en France

La sieste n’est pas uniquement synonyme de confort. Elle est aussi et surtout synonyme de santé. A l’étranger, s’autoriser un petit somme au travail est une pratique assez répandue. En Espagne, en Chine, ou encore au Japon, la sieste est une véritable institution et les salariés ne passent pas à côté. C’est également le cas en Amérique, chez Google ou au Huffington Post par exemple. En revanche, la France semble être bien en retard sur ce droit du salarié. Selon un sondage réalisé par Opinion Way en 2016, 80% des actifs français se disent fatigués de temps à autre sur leur lieu de travail. Et pour 72% d’entre eux, cette fatigue aurait un impact négatif sur leur travail. Pour autant, les entreprises sont peu, sur l’hexagone, à proposer un temps de sieste à leurs salariés. 

Comment se reposer en quelques minutes seulement ? 

Il n’est pas indispensable de dormir 45 minutes pour récupérer totalement. Une sieste de 15 à 20 minutes suffit amplement pour un repos réparateur. Mais alors comment on s’y prend ? 

Première règle : on éteint son téléphone et la lumière. Ceux qui cherchent le noir et le silence complet pourront prévoir un bandeau oculaire et des boules Quies. Et ensuite, on se met à l’aise. On déboutonne son pantalon, on déssert sa ceinture. Et, sur un petit matelas caché derrière le placard la journée, ou sur un simple tapis de yoga, on s’allonge et on ferme les yeux. Pour s’endormir aisément, on inspire et on expire lentement en faisant le vide à l’intérieur de soi. Et puis si vraiment les bras de Morphée ne nous accueillent pas, on tente la sophrologie

Qu’importe l’heure, qu’importe l’endroit, s’autoriser une courte sieste dans la journée est plus que bénéfique. Et ce même (surtout) au travail. Alors on met son téléphone en silencieux et, évidemment, on prévoit un réveil… juste au cas où. 

Margot Pyckaert

Latest Posts

Share via