mercredi, 28 juillet , 2021

Cuidam : lutter contre le harcèlement au travail

La start-up de la semaine est Cuidam. Marie Sallaberry, cofondatrice de Cuidam nous a accordé une interview sur sa plateforme de lutte contre le...

Les derniers articles

Cultiver la reconnaissance au travail, l’essence d’un bon management

“La reconnaissance au travail est un échange qui se joue à plusieurs, une interaction qui recouvre la manière dont l’individu perçoit les marques de considération qui lui sont portées.” C’est ainsi que l’Agence Nationale pour l’amélioration des conditions de travail la définit. Cette reconnaissance se cache bien souvent dans des mots, des actions. Un remerciement, un encouragement, une récompense. Et pour 76% des salariés, cette reconnaissance au travail est bien le premier levier du bien-être en entreprise. 

Pourquoi est-il important de cultiver la reconnaissance au travail ?

Bien manager, c’est avant tout tirer ses équipes vers le haut, les motiver et les aider à progresser. C’est également les écouter avec empathie et savoir se mettre à leur place. Ainsi que les reconnaître eux, et leur travail. Pourquoi ? Parce que cultiver la reconnaissance au travail améliore le climat social et le bien-être du salarié en entreprise. Elle joue également un rôle dans l’estime de soi des collaborateurs et leur apporte un sentiment d’utilité. Mais ce n’est pas tout. La reconnaissance au travail conduit à la fidélité, à la motivation et donc par ricochet à la progression et la productivité des salariés. 

Les différents types de reconnaissance au travail 

Il existe quatre types de reconnaissance au travail. Complémentaires, ils jouent un véritable rôle sur le bien-être du salarié dès lors qu’ils sont tous respectés.

Parmi ces indispensables, la reconnaissance existentielle. Celle-ci consiste en la reconnaissance du collaborateur en tant que lui-même. Le manager prend alors en compte son caractère, son histoire, sa personnalité. La reconnaissance de la pratique du travail consiste ensuite à reconnaître le salarié pour ses qualités professionnelles. On retrouve ensuite la reconnaissance de l’investissement du salarié, qui consiste à reconnaître la motivation de celui-ci, mais également l’énergie qu’il met au travail. Et pour finir, la reconnaissance des résultats du salarié. 

reconnaissance au travail réunion

Nos astuces pour améliorer la reconnaissance au travail 

Cette reconnaissance si importante pour les salariés, il faut savoir la cultiver. Rien de bien compliqué. On vous glisse nos astuces pour vous emparer de la reconnaissance au travail et garder vos équipes motivées. 

Soyez à l’écoute de vos collaborateurs et n’empêchez jamais une discussion d’avoir lieu. Les entretiens d’évaluation ou de fin d’année ne doivent pas être les uniques moments d’échange entre vous et vos collaborateurs. 

Dites leur merci. Que le travail soit terminé ou réussi n’a pas d’importance. Un remerciement est une manière de reconnaître les compétences, les efforts et la motivation du salarié. Dès lors qu’il a donné de son temps et de son énergie dans une mission, il est primordial de le remercier. 

Laissez-les prendre des décisions. Le temps ou le supérieur était le seul à prendre les décisions est révolu. Désormais, les salariés ont également leur mot à dire dès lors qu’un choix doit se faire. En les laissant prendre part aux décisions, vous démontrez à vos collaborateurs votre confiance. Ils se sentiront ainsi engagés dans la vie de l’entreprise. 

Pour la quasi-totalité des salariés, la reconnaissance au travail est indispensable. Alors pour la cultiver, on n’hésite surtout pas à multiplier ses pratiques. On salue les collègues dès son arrivée, on les remercie pour les efforts accomplis ou on prévoit un pot dès qu’un gros objectif est atteint… à vous de trouver ces petites choses qui révolutionneront la reconnaissance dans votre entreprise ! 

Margot Pyckaert

Latest Posts

Share via