mercredi, 28 juillet , 2021

Cuidam : lutter contre le harcèlement au travail

La start-up de la semaine est Cuidam. Marie Sallaberry, cofondatrice de Cuidam nous a accordé une interview sur sa plateforme de lutte contre le...

Les derniers articles

Lecture de la semaine : un livre blanc sur le bien-être en entreprise

Le bien-être en entreprise est devenu une priorité. Selon une étude IFOP, 81% des salariés interrogés après le premier confinement considèrent que le bien-être en entreprise est un enjeu prioritaire au sein de leur entreprise. Nous avons eu l’occasion de lire le livre blanc : le manifeste du bien être au travail.

Les managers, les acteurs clés du bien-être au travail.

Les managers ont un rôle clé qui définit le bien-être des salariés dans l’entreprise. En effet, il peut tout à fait favoriser aussi bien qu’entraver la culture du bien-être, car il est l’exemple pour les salariés. Le manager doit trouver un équilibre entre un encadrement strict et un coaching pour augmenter la performance et la motivation de ses salariés. Cependant le fonctionnement dépend selon les organisations. Il faut veiller à engager toutes les parties prenantes pour établir une stratégie claire.

L’alimentation un facteur à ne pas négliger dans le bien-être en entreprise

La nutrition est le deuxième pilier du bien-être avec l’activité physique. Une mauvaise alimentation a trois fois plus d’impact sur la santé qu’une faible forme physique. Les comportements alimentaires des français ont peu évolué ces dernières années et rares sont ceux qui consomment cinq fruits et légumes par jour.

Le travail peut détériorer les routines alimentaires : aliments malsains (fast food, repas déséquilibré, saut de repas) ou encore déjeuner sur le pouce ou derrière un écran.

image-alimentationsaine

Une alimentation optimale permet aux salariés d’augmenter leur performance, d’être plus engagés et ainsi augmenter leur bien-être en entreprise. Plusieurs actions sont possibles pour favoriser une meilleure alimentation des collaborateurs :

  • Communiquer au sujet d’une alimentation saine
  • Mettre en place des programmes de nutrition avec l’aide d’une nutritionnistes
  • Remplir les distributeurs de repas et snacks sains
  • Equiper les salles de repos (réfrigérateur et micro-ondes) afin d’encourager à amener ses repas cuisinés
  • Mettre en place un partenariat avec des producteurs et des traiteurs pour favoriser la livraison de repas sains pour les pauses déjeuner
  • Choisir des options saines pour les évènements et célébration d’entreprise

Un esprit sain dans un corps sain

Une bonne forme physique est bénéfique pour la productivité et les problèmes de distraction. Avant de proposer le volet “forme physique” aux collaborateurs, il faut se poser certaines questions car chaque réalité par type de poste est à prendre en compte en fonction de besoins différents. Les tâches sont-elles physiques pour tous les employés ? Les horaires sont-ils compatibles avec une pratique d’un sport en dehors du travail ? Pour connaître ces réponses, un AUDIT est conseillé. De plus, il est possible de proposer en plus, des programmes de sensibilisation sur la consommation d’alcool et du tabac.

L’activité physique et le sport sont deux notions différentes. L’activité physique est bénéfique lorsqu’elle est pratiquée tous les jours pendant trente minutes (marche ou vélo). Les sports sont des activités physiques ponctuelles intensives.

Le bien-être intellectuel : éviter les contradictions

Le bien-être intellectuel regroupe plusieurs facteurs : l’adéquation entre les missions et les valeurs de l’entreprise ainsi que la manière dont les valeurs sont portées par les managers. 

Le bien-être intellectuel c’est aussi permettre à l’individu de découvrir son potentiel et s’épanouir au sein de l’entreprise. Un salarié épanoui intellectuellement s’implique et cherche constamment à apprendre de nouvelles connaissances. Cela lui permet de connaître les évolutions de son métier. Les bienfaits de ce genre de comportement sont une plus grande facilité à résoudre les problèmes créatifs et d’apprentissage dans l’entreprise.

Il existe plusieurs solutions afin de favoriser le bien-être intellectuel en entreprise :

  • Donner accès à une très large bibliothèque de ressources
  • Favoriser la formation de clubs : une compétence acquise avec ces activités peut être mis à profit au sein de l’entreprise
  • Mettre en place des outils d’apprentissages adaptés et faciles d’accès et d’utilisation
  • Mettre à profit les collaborateurs dans les réflexions de l’entreprise

Comment favoriser le bien-être social ?

Le bien-être social implique la capacité d’établir des relations et de communiquer de manière saine avec d’autres personnes. Il est aussi important dans la vie personnelle que professionnelle de l’individu. Les personnes les plus heureuses sont souvent ceux ayant des relations sociales fortes. La pandémie mondiale a prouvé que l’interaction sociale, si elle est faible, entraîne une baisse de moral. En contexte de télétravail, les structures ayant une culture basée sur le bien-être en entreprise doivent s’assurer du bon équilibre entre le temps de travail et les moments de socialisation.

image - bien-être social

Il existe quatres astuces pour favoriser le bien-être social :

  • Créer un espace de socialisation physique ou à distance si cela n’est pas possible
  • Fêter : toutes occasions sont bonnes à prendre, du moment simple aux grandes soirées
  • Favoriser les échanges entre départements
  • Lancer des défis entre départements ou équipes

Favoriser les outils et process de travail fluides

Les outils et process de travail favorisent le bien-être en entreprise si ceux-là n’entravent pas les missions de chacun. Les meilleurs outils de travail sont ceux qui répondent aux besoins et aux cultures spécifiques de leurs employés.  C’est donc un élément pivot du bien-être en entreprise ainsi qu’un actif intangible qui contribuent fortement à la performance de l’entreprise. Ces outils favorisent la fluidité des informations et leur transparence, permettent un gain de temps non négligeable pour le manager et procurent aux salariés un sentiment d’équité. Cependant, ils doivent être faciles d’utilisation et ergonomiques pour éviter toutes sources de stress au travail.

L’environnement de travail : comment booster le bien-être en entreprise ?

L’aménagement des lieux de travail favorise également le bien-être en entreprise. L’environnement de travail doit s’articuler avec la vie personnelle des employées. Leur aménagement ainsi que leur amélioration dépendent de l’entreprise et de sa gestion du temps travaillé. Parfois certains petits détails peuvent nettement améliorer le lieu de travail : par exemple installer une cabine insonorisée pour passer des appels téléphoniques. Le but étant de gommer au maximum le stress d’aller au travail.

Mais comment améliorer l’environnement de travail de demain ? Tout d’abord il faut savoir que certaines conditions environnantes agissent sur la qualité du lieu de travail, tels que : la luminosité, un niveau sonore impropre, la température, la qualité de l’air, l’absentéisme ou encore l’ambiance de travail. De plus, la flexibilité de l’environnement de travail peut améliorer le bien-être des salariés en conciliant le présentiel et le distanciel, il favorise le lien social.

Le mot clé du bien-être en entreprise : l’équilibre émotionnel

La prévention est l’outil primordial pour désamorcer les problématiques liées à l’équilibre émotionnel. Des outils de reporting et de monitoring sont disponibles pour permettrent aux salariés de signaler des problèmes en temps réel. Pour ceux où le problème est déjà identifié, des cellules d’écoute et de sensibilisation sont créées. Le mal être peut être également dû à l’environnement personnel de l’individu, cercle familial, problème financier… Les entreprises peuvent mettre en place des outils ou engager une psychologue afin de régler cette problématique, sans droit de regard de la part de l’employeur.

Certains facteurs détériorent la charge mentale : la surcharge de travail ou la sous charge de travail. Il est important de garder des rendez-vous annuels avec ces salariés pour avoir des moments privilégiés de discussion. Le collectif est un moyen de protéger les salariés.

Margaux Fusilier

Latest Posts

Share via