samedi, 17 avril , 2021

Au moins 1 jour de télétravail semaine pour conjuguer performance et qvt

D’après un sondage réalisé par Génie des Lieux, 75% des Français souhaiteraient fonctionner avec un jour de télétravail par semaine au minimum. Ce cabinet...

Les derniers articles

Le tout télétravail, bonne ou mauvaise idée ?

Avec la pandémie, nombreuses sont les entreprises qui ont fait le pas de basculer leurs effectifs en tout télétravail, certaines même parlent de mettre en place ce système sur le long terme. Le confinement a permis de lever beaucoup de barrières, même les dirigeants les plus réticents au télétravail ont été obligés de le mettre en place dans l’urgence. Certaines structures ont tiré des conclusions et décidé de déployer ce mode de travail à plus grande échelle, parfois de manière définitive. Google a instauré le télétravail total jusqu’à l’été 2021 pour 200 000 salariés aux USA, en Europe, au Brésil et en Inde. C’est la première entreprise à déployer le télétravail de façon si massive. Alors le tout télétravail est-il une bonne ou une mauvaise idée ? Marion Hazera, psychologue du travail, offre sa perspective sur la question. 

Le tout télétravail pour répondre à une situation extraordinaire, oui, mais…

Avec les technologies de l’information et le télétravail, les relations humaines tendent à se digitaliser. Dans le contexte actuel le télétravail est devenu en quelques jours une « norme » pour toutes les professions qui pouvaient pratiquer le télétravail. Bien sûr, le télétravail a permis, en peu de temps, de maintenir une activité. Mais doit-on aujourd’hui totalement bouleverser le fonctionnement des relations humaines dans les entreprises en basculant dans le « tout télétravail » ? 

En tant que psychologue du travail je dirais que non. Voici mon positionnement :

L’un des ressorts du travail aujourd’hui, confirmé à travers mes différentes interventions en entreprise sur des audits des risques psychosociaux, est sans doute la valeur humaine, le collectif, le lien social que l’environnement de travail permet de créer. Le « tout télétravail » conduirait certainement à une perte de ces liens sociaux, de ces repères : les liens entre collègues, les liens avec l’entreprise (Sentiment d’appartenance à l’égard de l’entreprise par exemple). Le numérique peut permettre de réduire cette distance, mais sans pour autant la compenser totalement.

Pourquoi veiller à maintenir ces liens sociaux au sein des entreprises sera un véritable enjeu de santé au travail ?

Les relations humaines, les liens interpersonnels et sociaux représentent un véritable levier, une ressource et permettent de contrebalancer les contraintes en agissant comme facteur de protection face aux différents risques. Après un éloignement contraint de l’environnement de travail et de ses collègues, il paraît indispensable que les entreprises se recentrent sur ces relations humaines. Le retour d’expérience individuel et collectif des salariés sur cette expérience vécue est un moyen de faire cela.

Il est nécessaire pour les entreprises d’ajuster et encadrer la pratique du télétravail entre envie et environnement personnel du salarié, contraintes sanitaires et moyens mis à disposition par l’entreprise. Il faut privilégier un mode hybride dans cette pratique. Il est essentiel de conserver une activité au sein de l’entreprise, pour le collectif de travail et la santé des salariés. 

Maintenir l’engagement, le sentiment d’appartenance et des conditions sociales positives et bénéfiques seront les prochains enjeux pour les chefs d’entreprise.

Marion Hazera

Latest Posts

Share via