samedi, 17 avril , 2021

Au moins 1 jour de télétravail semaine pour conjuguer performance et qvt

D’après un sondage réalisé par Génie des Lieux, 75% des Français souhaiteraient fonctionner avec un jour de télétravail par semaine au minimum. Ce cabinet...

Les derniers articles

De plus en plus de salariés pensent à la reconversion professionnelle

Un sondage de Nouvelle Vie Pro, datant de 2019, nous apprend que 93 % des actifs en France sont tentés par une reconversion professionnelle. C’est dire l’ampleur du phénomène ! 38 % ont entrepris les démarches, tandis que plus de 50 % en rêvent. Ces chiffres témoignent largement de l’envie de changement qui habite la plupart des salariés. La crise sanitaire et le confinement semblent d’ailleurs avoir accentué la tendance, même si certains hésitent à franchir le pas dans cette période instable.

Mais quelles sont les raisons du phénomène ? Comment expliquer cet attrait pour la reconversion ? Et que peut nous apprendre le parcours de ceux qui se sont lancés sur la meilleure manière de procéder ?

Une reconversion professionnelle : mais pourquoi ?

Les raisons qui peuvent pousser les salariés à envisager une reconversion professionnelle sont nombreuses et variées. Mais elles témoignent toutes d’un certain mal-être au travail, qui ne devrait plus être ignoré. Ainsi, de nombreux employés témoignent d’une perte de sens importante. Ils sont même, toujours selon l’étude de Nouvelle Vie Pro, 67 % à s’ennuyer au bureau. L’envie de redonner du sens à leur action et de se sentir utile est donc l’un des premiers moteurs du changement professionnel.

Sont aussi pointées du doigt les dérives actuelles du monde du travail, accusées de provoquer stress ou burn out. De nombreux salariés aspirent ainsi à davantage de liberté et à la possibilité d’organiser leur temps comme ils l’entendent. Avec les années, les priorités de vie changent et sont pour beaucoup dans les envies de reconversion professionnelle. On aimerait pouvoir consacrer plus de temps à sa famille ou à ses loisirs.

Il reste une troisième catégorie de motifs, davantage liée aux incidents professionnels comme une perte d’emploi ou l’impression de stagner, sans avoir de possibilités de carrière. Ces personnes sont également attirées par la perspective d’une meilleure rémunération.

Se reconvertir et changer de métier : comment faire ?

Les salariés sont nombreux à en rêver, mais seuls certains osent se lancer. Parmi les réticences, il faut citer les pressions des proches, qui évoquent souvent la sécurité de l’emploi pour freiner les envies et les rêves. Pour autant, faut-il se forcer à rester dans un emploi qui n’apporte plus la satisfaction espérée ? Sans doute pas. Mais avant de sacrifier sa sécurité matérielle, il peut être bon de définir clairement une stratégie.

Se contenter de changer d’emploi pour travailler moins ou gagner plus ne constitue pas à proprement parler une reconversion professionnelle. Dans la plupart des cas, les salariés qui franchissent le pas le font pour gagner en indépendance : ils reprennent une entreprise, deviennent auto-entrepreneurs ou franchisés. Certains embrassent une profession libérale.

Les exemples de reconversion réussie montrent que la transition doit être mûrement réfléchie. Il existe des dispositifs sur lesquels s’appuyer comme l’indemnité de rupture conventionnelle ou le compte personnel de formation. De nombreuses entreprises offrent les services d’un conseiller carrière.

Vous souhaitez vous reconvertir ? Si vous n’avez pas encore de projet précis, vous pourriez utilement profiter d’un bilan de carrière, pour définir vos points forts et vous ouvrir des voies d’évolution professionnelle.

Anne Spicher

Latest Posts

Share via