dimanche, 13 juin , 2021

Ces salariés qui ont décidé de changer de vie pendant la crise

Nombreux sont ceux qui souhaitent changer de vie pendant la crise. Beaucoup d'enquêtes ont vu le jour pendant la pandémie, notamment au sujet de...

Les derniers articles

Harcèlement au travail : le repérer et s’en sortir

En France, près de 32% des femmes révèlent avoir déjà été harcelées au travail, par un supérieur ou par un collègue. Ces sifflements, ces gestes grossiers, ces remarques gênantes ou ces pressions diverses, les femmes ne sont pas les seules à les vivre au quotidien. Des situations qui portent atteinte directement au bien-être dans l’entreprise, mais aussi global. Quelle que soit la position que l’on possède, une fois le harcèlement au travail repéré, il est primordial d’y mettre un terme, et vite. 

Le harcèlement au travail, qu’est ce que c’est ?

Le harcèlement au travail débute dès lors que des gestes, des mots ou des comportements portent atteinte à une personne, et ce par un phénomène de répétition. Le harceleur vise bien souvent une personne en particulier et prend à partie son intimité. 

Dans la quasi-totalité des cas, le harcèlement au travail est destructeur pour la personne harcelée. Elle n’est bien souvent pas soutenue par sa hiérarchie, et s’enfonce dans une profonde solitude jusqu’à perdre totalement pied. Maux de ventre, vomissements, stress, insomnies, … les signes physiques qui apparaissent lors d’un harcèlement au travail sont nombreux et peuvent aller jusqu’à la dépression. 

Bien réagir face à une situation de harcèlement 

Se sortir d’une situation de harcèlement au travail est loin d’être simple. La première chose à faire face à une telle situation est de parler. A sa hiérarchie, à ses collègues, à ses proches, à un médecin. Et ce dès le début, pour ne pas laisser la situation de harcèlement durer dans le temps. 

Il est judicieux, ensuite, de se renseigner sur la convention collective de l’entreprise ou auprès des syndicats de celle-ci. La situation de harcèlement au travail doit également être rapportée à l’employeur, qui a le devoir de prendre l’ensemble des mesures nécessaires en vue de prévenir ce harcèlement. L’inspecteur du travail pourra lui aussi constater la situation et, éventuellement, transmettre un dossier à la justice. 

En vue d’une éventuelle poursuite judiciaire du harceleur, il est on ne peut plus conseillé de prendre des notes afin d’illustrer les accusations que l’on compte affirmer : date et heure, gestes, mots, attitudes. 

Les solutions juridiques qui s’offrent au harcelé

Le harcèlement au travail est un délit et est évidemment puni par la loi, que cela soit dans le secteur privé comme dans le secteur public. “Aucun salarié ne doit subir des agissements répétés de harcèlement moral”, soutient l’article 1152-1 du Code du travail. Pour se sortir d’une telle situation, il est donc possible de porter plainte contre l’entreprise auprès du conseil des Prud’hommes dans un délai de 5 ans. Sinon de porter plainte contre le harceleur auprès du juge Pénal. Dans ce dernier cas, le harceleur  est passible de deux ans d’emprisonnement et de 30 000€ d’amende. 

Quel que soit le type de harcèlement, et quelle que soit la personne qui le subit, le harcèlement au travail est interdit et punissable par la loi. Dès lors qu’il est repéré, il est capital pour le harcelé d’être pris en charge socialement, juridiquement et dans certains cas médicalement. 

Margot Pyckaert

Latest Posts

Share via