mercredi, 28 juillet , 2021

Cuidam : lutter contre le harcèlement au travail

La start-up de la semaine est Cuidam. Marie Sallaberry, cofondatrice de Cuidam nous a accordé une interview sur sa plateforme de lutte contre le...

Les derniers articles

La question Poppins : comptez-vous renoncer à vos vacances en 2021 ?

Pour certains, le mot “vacances” n’a plus vraiment de sens. Après plus d’un an de pandémie, les français s’attendent toujours à un troisième confinement et peinent à se projeter. En décembre, ils étaient 9 sur 10 à renoncer à leurs vacances d’hiver. Pourtant, l’envie de voyager n’a jamais été aussi forte chez les français. Alors nous sommes directement venus à votre rencontre pour vous poser la question : allez-vous renoncer à vos vacances en 2021 ? 

Plus de 90% des français veulent partir en vacances cette année

“Non.” C’est le premier mot qui sort de la bouche de Marie, Théodore et Louise face à cette question. Pour ces trois salariés, il est hors de question de renoncer à leurs vacances cette année. Et ils sont loin d’être les seuls à l’affirmer. Selon une étude réalisée en janvier 2021 par le groupe SeLoger, 91% des français comptent bien partir en vacances cette année. Si les conditions le permettent bien évidemment. Au total, ils sont 32% à vouloir partir pour les ponts de mai et juin, 30% au mois de juillet et 36% pour le mois d’août. 

confinement et couvre-feu obligent, la moitié des français en a profité pour faire des économies. 50% veulent les réinvestir dans leurs  vacances en 2021

En 2020, ils étaient nombreux à avoir fait une croix sur leurs voyages, parfois même déjà prévus depuis longtemps. Alors, confinement et couvre-feu obligent, la moitié des français en a profité pour faire quelques économies. Et ces économies, ils sont 50% à affirmer vouloir les réinvestir dans leurs  vacances en 2021. 

En 2021, les vacances se feront en France 

Pour l’heure, les restrictions sanitaires conduisent les français à ne pas quitter le territoire sans test PCR et/ou motif impérieux. Alors forcément, la plupart d’entre eux choisissent l’hexagone pour passer leurs prochaines vacances. Louise revient d’un long week-end à la mer, chez des amis. Et Marie a déjà réservé ses vacances d’été dans le sud, avec son petit ami. “Je me vois déjà allongée sur la plage à penser à tout, sauf au Covid-19”, confie la jeune femme. Ces vacances, elle en rêve depuis des mois. La dernière fois qu’elle est sortie de chez elle pour voyager, c’était il y a un an.  Depuis, elle télétravaille de chez elle et passe ses quelques jours de congés enfermée dans son appartement parisien. “Je pense qu’on a déjà fait suffisamment de concession en 2020 pour pouvoir partir en vacances en 2021. J’ai envie de bouger, de profiter. Ça devient nécessaire.” 

on a déjà fait suffisamment de concession en 2020 pour pouvoir partir en vacances en 2021. J’ai envie de bouger, de profiter. Ça devient nécessaire

Certains gardent tout de même des envies d’ailleurs, comme Théodore. “S’il est possible de partir en France sans trop de restrictions et de couvre-feu, je le ferai. Sinon j’irai ailleurs. Cela n’a pas de sens de partir et de payer son trajet et son logement si une fois sur place tout est fermé et que l’on doit rester chez soi passé une certaine heure.” Ce qui est sûr et certain, c’est qu’il ne restera pas chez lui sans bouger durant ces six prochains mois. 

Des vacances sous vigilance

Si les français ne renonceraient pour rien au monde à leurs vacances en 2021, ils en sont conscients, cette année, la vigilance est de mise. “Je ne vais pas m’empêcher de partir mais en revanche, cela se fera en petit comité”, avoue Louise. “Et puis, une fois en vacances, le respect des gestes barrières continue.”  De son côté, même si elle continue à être vigilante, Marie espère tout de même que la campagne de vaccination va lui permettre de voyager moins stressée. 

Après une année 2020 on ne peut plus inédite et compliquée, les français profilent déjà leurs envies d’escapades. Qu’importe l’évolution de la crise sanitaire, tous espèrent voir une fenêtre s’ouvrir le temps de l’été, pour pouvoir voyager et oublier les mois difficiles qu’ils viennent de passer. 

Margot Pyckaert

Latest Posts

Share via